15/07/2022

Communiqué de presse : Le SNSP adopte deux motions visant à renforcer la liberté de programmation et à s’engager durablement dans des pratiques éco-responsables – Avignon 2022

Réuni en séance plénière, ce jeudi 14 juillet, le SNSP – Syndicat National des Scènes Publiques – a adopté, à l’unanimité, deux motions : l’une relative à la liberté de programmation et l’autre à l’engagement durable des scènes publiques dans des pratiques éco-responsables.

Dans un contexte d’urgence culturelle, économique et climatique, le SNSP entend ainsi mener une concertation d’ampleur avec l’ensemble de la filière et apporter sa pleine contribution aux débats qui s’engagent sur ces deux sujets capitaux :

1 – Renforcer la défense et la protection des directions de scènes publiques, structures culturelles et festivals

Les directions de scènes publiques sont de plus en plus souvent confrontées à des ingérences, des interventions : d’élus, de l’administration centrale ou de citoyens « militants ».

Plusieurs facteurs aggravent le phénomène : conséquences de la crise covid et de la baisse de fréquentation du public, rapport de subordination avec les équipes municipales, obligation de réserve, jeunes professionnels, contrat à durée déterminée de droit public.

Le sujet est extrêmement délicat à tel point que les directions ne l’évoquent que par l’intermédiaire de leur organisation professionnelle et sous le couvert de l’anonymat. Les directions de lieux ont pourtant un atout reprenant les dispositions de la loi LCAP de 2016 pour faire valoir leurs arbitrages.

Le SNSP demande la reconnaissance et la prise en compte des compétences professionnelles, des savoir-faire et de l’expertise des directions des scènes publiques, comme garants de la mise en œuvre du service public de l’art de la représentation, qui repose à la fois sur la diversité et le pluralisme des opinions.

Pour mettre en œuvre la liberté de programmation, le SNSP préconise une série de mesures :

  • Une analyse poussée pour mener une action contentieuse,
  • Des actions auprès des pouvoirs publics pour l’adoption de mesures dites « bouclier » dédiées à la reconnaissance des compétences professionnelles.

2 – Affirmer la responsabilité sociale et environnementale des scènes publiques pour la construction d’un modèle durable

Le SNSP partage avec de nombreux acteurs du spectacle vivant un double constat :

  • Les évolutions socio-culturelles des populations ont profondément modifié les attentes et les pratiques des habitants avec des variations importantes observables sur les différents territoires et en fonction des différentes catégories socio-professionnelles,
  • La crise écologique oblige à une transformation rapide et profonde des activités humaines.

« Le SNSP a pris l’engagement d’agir, dans un esprit de coopération avec l’ensemble des organisations professionnelles, pour bâtir un nouveau modèle écoresponsable de production et de diffusion des œuvres capable de minorer les consommations énergétiques à la faveur de la mise en place de véritables écosystèmes culturels exigeants, garant de l’accès de tous aux œuvres et aux pratiques artistiques de qualité« , a expliqué Frédéric Maurin, Président du SNSP.

Pour atteindre cet objectif, le SNSP a décidé la mise en œuvre de trois leviers :

  • Une réflexion sur les pratiques en matière de production et de diffusion des œuvres
  • Un outil de suivi du bilan carbone des différentes structures
  • Un outil de covoiturage capable de réduire significativement la part majeure des émissions de CO2 générées par le déplacement des publics.

Consulter les deux motions :

  1. Réflexions sur la protection des directions de structurelles culturelles et festivals : en PDF ICI ou en ligne ICI
  2. Réflexions sur l’éco-responsabilité : en PDF ICI ou en ligne ICI