02/09/2020

Lettre ouverte du SNSP à la ministre de la Culture suite à la rencontre du 27 août 2020

A la suite de la rencontre du 27 août avec le Premier Ministre et la ministre de la Culture, le SNSP publie une lettre ouverte à la ministre de la Culture :

“Madame La ministre,

Le SNSP salue le discours fort du Premier ministre qui a exprimé la confiance et le soutien du gouvernement pour la culture en rappelant qu’il s’agissait d’une activité cardinale de notre société et de notre pacte républicain.

Il prend acte de l’octroi d’une enveloppe de 432 millions d’euros pour le spectacle vivant. Il sera néanmoins vigilant sur l’accès de ces mesures aux scènes publiques que nous appelons couramment « les Théâtres de ville et scènes festivalières » qui bien souvent échappent aux mesures de l’administration centrale, car ni labellisées ni conventionnées, alors même que leurs projets sont au chœur de la création, comme le montre la dernière étude faite sur la danse, par l’ONDA en partenariat avec le ministère de la Culture.

Le SNSP tient aussi à rappeler que si le premier maillage culturel de notre territoire est porté par les collectivités territoriales, la réponse apportée aux difficultés des scènes publiques, ne peut exclusivement se traduire par son adjonction au « bloc communal ». Le ministère doit accompagner la relance de ces opérateurs soit directement soit en ayant recourt à des « Pactes territoriaux pour l’art et la culture » entre la collectivité et votre ministère.

D’autres questions sont encore aujourd’hui en suspens :

  • Comment les services de l’Etat vont évaluer, si telle ou telle saison, telle ou telle équipe artistique, telle ou telle collectivité aura ou non besoin de cette aide ?
  • Quelles seront les clefs de répartition des différentes aides ?
  • Les organisations professionnelles représentatives seront-elles associées à ce travail ?
  • Quand les Coreps seront-ils remis en place et quels liens auront-ils avec les Conseils des Territoires pour la Culture ?

Nous voulons aussi vous alerter sur les risques de voir certains exécutifs nouvellement mis en place, profiter d’une certaine façon de l’alibi « COVID » pour refuser les projets qui défendent l’exigence artistique et l’émergence de futurs grands artistes, la place de l’artiste dans la cité, l’émancipation de nos concitoyens et l’accompagnement par des actions d’éducation artistique et culturelle de qualité. Une parole forte auprès des élus locaux est attendue de votre part.

Enfin, si le SNSP se réjouit de la suppression de la distanciation physique en contrepartie du port du masque dans les salles, qu’il appelait de ses vœux ; il regrette son maintien en zones rouges, incompréhensible pour le public et qui laisse encore une part trop importante d’incertitude sur la viabilité économique de beaucoup de théâtres et de festivals.

Il appelle ainsi de ses vœux une concertation à l’échelle nationale et régionale et entend comme organisation indépendante et membre de l’USEP-SV, être force de propositions pour favoriser toutes mesures en faveur de nouveaux pactes de coopérations culturelles.

Nous vous prions de recevoir, Madame La ministre, l’assurance de notre haute considération.

Frédéric Maurin et Cécile Le Vaguerèse-Marie, présidents du SNSP”

Lire cette lettre ouverte en PDF : ICI