28/06/2018

A la veille de la venue de la ministre de la Culture au Festival d’Avignon…

Le SNSP est une organisation syndicale nationale représentative regroupant des scènes publiques permanentes et festivalières soutenues majoritairement par des financements publics, particulièrement en provenance des Collectivités Territoriales.
Nos scènes permanentes ou festivalières du spectacle vivant représentent depuis des décennies une offre culturelle de proximité Importante. La programmation y est diverse et éclectique et les missions de service public qui y sont accomplies sont multiples (création, diffusion de spectacles, résidences, pratiques artistiques, lieux de rencontre, etc..).
Nous défendons la gestion désintéressée de nos lieux et festivals et la contractualisation des missions qui nous sont confiées avec les Collectivités Territoriales et l’Etat.
Nous revendiquons la liberté de création et de programmation aujourd’hui inscrite dans la loi LCAP et une réelle indépendance dans le choix des spectacles que nous programmons.
La citoyenneté, l’éducation populaire, l’émancipation de l’individu grâce à l’accès à une pratique culturelle et artistique collective sont au cœur de notre action quotidienne.

Nous participons ainsi à la fabrication de l’éthos démocratique.

Aucune politique publique ne peut être solidement construite sans une observation fine et qualitative de «  l’existant culturel » sur le territoire national.
Aussi, nous demandons depuis de nombreuses années :

  • Une cartographie de l’ensemble des scènes publiques et festivalières labélisées ou non. La carte présentée par le Ministère de la culture lors de la conférence de presse du plan itinérance est, de ce point de vue, largement incomplète.
  • Un repérage des disciplines artistiques offertes au public par ces mêmes scènes.
  • Une évaluation des montants investis par l’ensemble des scènes publiques dans la création et dans les programmes d’éducation artistique et culturelle.
  • Une évaluation qualitative des actions menées dans les territoires.
    Cette étape préalable est pour nous indispensable à tout partenariat d’envergure entre l’Etat et les Collectivités Territoriales, et à toute réflexion préliminaire à la construction d’un politique publique de la culture.

Par ailleurs, nous réaffirmons l’importance du rôle des scènes conventionnées sur le territoire, tout particulièrement dans l’émergence de nouveaux talents et au travers des programmes d’éducation artistique et culturelles qu’elles mettent en place. Le respect a minima des seuils de financement, une revalorisation des montants accordés par l’Etat et une augmentation de leur nombre sont nécessaires.
Outre l’importance que revêt ce regard attentif de l’Etat sur ces lieux et sur les politiques culturelles locales, les financements croisés (Etat, Collectivités) permettent aux directions de demeurer complémentaires aux autres projets existants sur les territoires. En outre, ils encouragent la mise en œuvre d’actions d’envergure aux côtés d’autres scènes soutenues par l’Etat dans une logique de partenariat permettant une reconnaissance par ce dernier des projets soutenus par les collectivités territoriales. C’est pourquoi nous demandons à ce que le territoire national soit équitablement doté de ce type de projet.
Plus généralement, nous affirmons que le soutien des DRAC aux scènes publiques est nécessaire également à l’endroit des scènes non labellisées.

Des pactes avec les collectivités territoriales à une échelle infra-départementale doivent être mis en place conformément aux dispositions de la loi LCAP.
Cette construction « ensemble » prévue dans la loi, nous la demandons toujours et nous souhaitons un plan clair de mise en œuvre ; analyser l’offre à une échelle territoriale permettrait d’en dégager une cohérence au plus proche des habitants en favorisant la prise en compte réelle de l’ensemble du maillage existant.
Enfin, si le dégel du budget 2018 du Ministère de la Culture est nécessaire à la mise en œuvre de nos missions déjà mise à mal par une politique de resserrement budgétaire constante depuis plusieurs années, les mutations des financements en cours des Collectivités Territoriales nous inquiètent au plus haut point car, nous l’affirmons, la « Culture près de chez vous », c’est nous !

CP SNSP – A la veille de la venue de la ministre de la Culture au Festival d’Avignon

Actions nationales | Communiqués