28/12/2011

Scènes conventionnées : courrier du SNSP à l’attention des associations d’élus

A la suite de la motion adoptée lors de son Assemblée générale de février 2011 en faveur des Scènes conventionnées, le SNSP a mobilisé les partenaires publics (Associations d’élus, Parlementaires des Commissions culture, Maires, Présidents d’intercommunalités, Présidents des Conseils généraux, régionaux, Députés et sénateurs des Scènes conventionnées adhérentes) à travers un courrier. Vous trouverez ci-dessous, pour exemple, le courrier envoyé aux associations d’élus.


Madame la Présidente,

La situation des Scènes conventionnées du territoire français est alarmante ; c’est pourquoi le SNSP a souhaité informer les élus des collectivités territoriales concernées afin de les sensibiliser à ces problématiques.

En 1999, Madame la ministre de la Culture a défini par une circulaire, dans le cadre de nouvelles orientations en faveur du spectacle vivant, la création d’un programme national de « Scènes conventionnées ».

Plus de dix ans plus tard, près de cent vingt scènes publiques sont entrées dans ce programme et cette reconnaissance par l’Etat leur a permis de devenir d’importants moteurs pour de nombreuses compagnies artistiques, notamment émergentes, et également d’excellents outils d’irrigation du territoire.

Maillon pertinent des politiques publiques d’aménagement culturel du territoire, grâce notamment à la complémentarité et pluridisciplinarité de missions avec les autres établissements labellisés par l’Etat, les Scènes conventionnées peuvent, par leurs financements conjoints, être un remarquable lieu d’échange et de concertation entre les collectivités territoriales et l’Etat.

Toutefois, ces dimensions sont aujourd’hui en danger car des redéploiements budgétaires sont en cours ou se réaliseront prochainement dans les Drac, dans le but affiché de mettre à niveau le financement d’autres structures labellisées. Ainsi, même à budget constant du Ministère de la Culture, le nombre de Scènes conventionnées est appelé à diminuer ou certains seuils de financement à baisser, mettant en péril l’existence même de ce programme, devenant de fait un simple dispositif non pérenne.

Les actions du SNSP vis-à-vis du Ministère demeurent pour l’instant sans effet : nous constatons qu’après la publication le 31 août dernier de la circulaire du Ministère de la Culture aux Préfets relative aux labels et réseaux nationaux du Spectacle vivant – prolongement des Entretiens de Valois qui ont véritablement « zappé » le sujet des Scènes conventionnées -, il est difficile d’obtenir un dialogue avec le Ministère de la Culture sur ce sujet, ce qui est très inquiétant.

Afin qu’un dialogue constructif puisse se tenir avec le Ministère, le SNSP appelle à la mobilisation de tous les interlocuteurs concernés (équipes salariées, élus, collectivités publiques, syndicats, représentants des publics) pour la sauvegarde des Scènes conventionnées.

En tant que fédération représentante des collectivités territoriales, nous vous faisons part de notre mobilisation sur ce sujet et nous vous serions reconnaissants de la relayer à tout interlocuteur qui vous semblera pertinent de sensibiliser. Nous ne manquerons pas de vous tenir informer des suites de ce courrier.

Pour information, l’Association Nationale des Scènes Conventionnées a décidé lors de sa récente Assemblée Générale de s’associer à notre démarche de mobilisation.

En vous remerciant de l’intérêt que vous portez à notre réseau, nous vous prions de croire, Madame la Présidente, à l’assurance de notre parfaite considération.

Michel LEFEIVRE
Président du SNSP

PJ : note technique sur nos revendications et dépliant de présentation du SNSP

Note technique d’accompagnement